Le (ou la) déontologue, un atout majeur pour le développement toute société

Toute entreprise pour son bon fonctionnement a besoin de suivre certains règles et principes de façon rigoureuse. Elle doit aussi se plier aux normes de la société. Pour réellement y arriver, elle a besoin de quelqu’un disposant des compétences nécessaires pour veiller au respect de ces règles et principes. Ladite personne est appelée le « déontologue ».  

Quelles sont les missions du déontologue ? 

Le déontologue travaille généralement dans les banques, les entreprises cotées en bourse et les sociétés qui gèrent les portefeuilles. Il peut également être employé dans les entreprises de crédit. Dans chacune de ces entreprises, le déontologue joue un rôle très essentiel. À travers ces différentes fonctions, il assure le bon fonctionnement de la société. 

La mise en place et l’application des règles déontologiques propre à l’entreprise dans laquelle il siège comme déontologue font partie de ces missions. Il joue également le rôle de conseiller auprès des dirigeants. De même, il doit se mettre à jour en ce qui concerne la règlementation officielle. Des séances de formation sont donc requises pour le personnel de l’entreprise de la part du déontologue. 

En ce qui concerne le dysfonctionnement dans l’entreprise, le déontologue se doit d’avertir la hiérarchie pour que cette dernière puisse prendre les mesures y afférentes. Il se doit aussi de veiller à la sécurité des documents confidentiels.   

Devenir déontologue : les qualités et études nécessaires

Pour être déontologue, il faut avoir certaines qualités et suivre des études et/ou formations. Ainsi pour exercer cette profession, il faut avoir au moins un Bac+5 en finance, en économie ou en comptabilité. De même, un master 2 en droit bancaire, droit des affaires ou droit pénal peut vous permettre de vous lancer dans ce métier. 

En matière de qualités, l’honnêteté est ce qui caractérise tout bon déontologue. Aussi, il se doit d’avoir de lourdes connaissances du domaine financier et juridique de son lieu d’emploi. La patience, la maitrise de soi doivent également faire partie de ses qualités phares. 

Le métier de déontologue : le salaire et les opportunités

Un déontologue est rémunéré à 56 000 euros par an en moyenne. Après sa carrière de déontologue, plusieurs opportunités peuvent s’offrir à lui, surtout pour des postes de responsabilité et de direction. Par exemple, il peut devenir un directeur de la conformité ou alors il peut occuper un poste dont le rôle sera de lutter contre le blanchissement d’argent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *